partenariat

07:51 11.02.2019 (Mis à jour 07:53 11.02.2019) URL courte

Maintenant, les amateurs de dessins sur le sable peuvent avoir des problèmes à cause de leur passion. Les touristes des îles Canaries ont été avertis qu'ils seraient condamnés à des amendes élevées, voire à une peine de prison, lorsqu'ils se trouvent sur la plage ou posent des pierres pour écrire leurs noms, car ils menacent l'écosystème de l'archipel espagnol.

Sur l'île espagnole de Grande Canarie, les touristes peuvent se retrouver en prison pour un dessin sur le sable, une déclaration d'amour ou un cœur en pierres sur le sable, comme l'écrit The Sun.

Le fait est que les dunes de sable, qui occupent 400 hectares de la surface de l’île, sont considérées comme une partie importante de l’écosystème, une des curiosités de la réserve naturelle.

De nombreux touristes posent des pierres en écrivant leurs noms sur le sable, en faisant des dessins et même en sculptant des figures humaines sur les plages. Selon la publication, la police a découvert d'énormes croix faites de pierres volcaniques, de cercles de pierres, de gravures au sol, de graffitis sur des pierres, de cœurs géants et même de visages sculptés dans les rochers.

Les écologistes disent que les messages d'amour sur le sable de Maspalomas, ainsi que des dizaines de dessins, sont si grands que vous pouvez les voir de l'espace sur les photos de Google Maps.

Les écologistes pensent que si les touristes continuent à faire leurs "œuvres d'art", la beauté naturelle des dunes de sable de l'île peut être perdue à jamais.

Toutes ces actions sont illégales et passibles d'amendes et même d'emprisonnement si les contrevenants sont arrêtés, écrit le journal. L'amende est de 600 euros et les auteurs doivent également payer les frais de la restauration.

Les autorités locales ont annoncé le lancement d'une campagne d'éducation environnementale et promis de renforcer les sanctions et d'accroître le nombre de patrouilles.